"Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu'il vous faut."
Cicéron

mercredi 20 septembre 2017

La Vengeance du pardon d'Eric-Emmanuel Schmitt


Lecture en partenariat : un grand merci à Gilles Paris pour cette découverte.

La présentation de l'éditeur :

Quatre destins, quatre histoires où Eric-Emmanuel Schmitt, avec un redoutable sens du suspens psychologique, explore les sentiments les plus violents et les plus secrets qui gouvernent nos existences.  

Comment retrouver notre part d’humanité quand la vie nous a entraîné dans l’envie, la perversion, l’indifférence et le crime ?  

Avis :

Touchantes, intrigantes, voici les nouvelles que nous propose Eric-Emmanuel Schmitt autour du pardon : il nous entraîne au cœur de l'existence de personnages en quête de rédemption, ou pas...  Quatre destins à la fois si dissemblables et si proches:

Les soeurs Barbarin, Lily et Moïsette, tout en même temps liées et éloignées par leur statut de jumelles : un mélange d'amour et de haine qui les poursuivra leur vie durant.

William Golden, un homme d'affaires richissime qui, grâce à un scandale financier, se rappelle ses jeunes années insouciantes et égoïstes et trouve dans cette crise la force d'affronter son destin.

Elise Maurinier a perdu sa fille Laure sous les coups de Sam Louis, un tueur en série.  Obstinée, elle met sa vie entre parenthèses et lui rend régulièrement visite en prison, cherchant sans doute à percer la carapace du monstre.

Plus de quatre-vingt années séparent Werner de la petite Daphné, sa voisine.  Le Petit Prince les réunit pourtant à chaque fois que Daphné fait le mur pour retrouver son vieil ami.  Par un hasard cruel, cette lecture jette un éclairage tragique sur l'existence du vieil homme et son passé de pilote dans l'armée allemande : une vérité difficile à supporter.

Dans ce recueil tendre et plein de vie, Eric-Emmanuel Schmitt nous entraîne dans des univers totalement distincts : à travers chacune de ces nouvelles, il croque avec bonheur des destins qu'il nous présente en quelques pages et réussit le tour de force de nous les attacher durablement.  

A sa manière, chacun de ses protagonistes attire, émeut quel que soit son passé ou son projet actuel.  Car le pardon peut s'exprimer de bien des manières et parfois même cacher de curieux desseins...

Des petites vies dont on saisit aisément la complexité et les failles et que l'on veut suivre jusqu'au bout, jusqu'à cette "vengeance du pardon".  Une très jolie lecture !


lundi 18 septembre 2017

Véridienne (Récits du Demi-Loup, 1) de Chloé Chevalier

Lecture en partenariat avec Book en Stock et les  Editions Les Moutons Electriques : un grand merci pour cette découverte.

La présentation de l'éditeur :

Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi.

Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

Avis

Au royaume du Demi-Loup, les traditions sont profondément ancrées : ainsi, chaque nouveau-né royal se voit accompagné sa vie durant d'un Suivant, un enfant de même sexe, né un jour plus tard.  Au Roi de trouver, en parcourant son royaume, celui qui répondra à ces exigences.

Par un coup du sort, la princesse Malvane se verra adjoindre deux suivantes, Nersès et Cathelle.  Lorsque sa cousine Calvina, accompagnée de sa suivante Lufthilde, est contrainte de rejoindre la Cour de Véridienne en raison d'intrigues politiques, toutes ces demoiselles forment un petit groupe enjoué et turbulent.

En grandissant, les princesses et leurs suivantes ont vite fait de n'en faire qu'à leur tête, négligeant leurs études pour suivre leurs envies, encouragées dans cette voie par l'indifférence du Roi Aldemar.

Pourtant, les circonstances qui baignent le Royaume sont loin d'être favorables : une étrange maladie décime les habitants du bourg voisin et le prince Aldemor mène à l'Est une guerre qui s'éternise.  Pour les princesses de Véridienne, le vent tourne et les responsabilités approchent.

Dans ce premier volet des récits du Demi-Loup, les suivantes et le prince Aldemor viennent tour à tour et sous des formes diverses évoquer les jeunes années des princesses et la situation du Royaume.  Courrier, journaux, témoignages ... se mêlent et dévoilent l'univers mis en place par Chloé Chevalier et ses personnages : ces cinq princesses au caractère bien trempé !  Des jeunes filles qui sont loin d'être parfaites mais qui, à travers leurs qualités et leurs défauts, sont tout simplement humaines et d'autant plus attachantes.

Au fil du temps, les enjeux évoluent et les relations également : la vie suit son cours et en fin de roman, de nombreuses questions surgissent à propos du destin qui attend nos cinq héroïnes.  Autant de raisons de se précipiter sur le tome suivant de cette série fantasy captivante !



 


Dup et Phooka organisent en ce moment le mois de Chloé Chevalier : critiques, interview, inédits, ... sont à découvrir sur le blog !

mercredi 6 septembre 2017

En sacrifice à Moloch d'Asa Larsson


Lecture en partenariat avec Babelio et les Editions Albin Michel: un grand merci !

Le résumé de l'éditeur :

Au terme d’une traque impitoyable dans les forêts de Lainio, en Laponie suédoise, un ours féroce est abattu. Dans sa panse : les restes d’un homme… 

Cette macabre découverte est suivie quelques mois plus tard par l’assassinat d’une femme à coups de fourche. Chargée de l’enquête, la procureure Rebecka Martinsson ne tarde pas à recouper ces faits a priori sans rapport : les deux victimes avaient un lien de parenté ; ils étaient père et fille. Mais ils ne sont ni les premiers ni les derniers à disparaître, comme si une étrange malédiction frappait leur famille…

Avis :

Dans ce cinquième tome, nous retrouvons Rebecka Martinsson, adjointe du procureur dans une petite ville de Suède.  Une nouvelle affaire vient de lui être confiée : le meurtre d'une vieille dame à coups de fourche.  

Un crime sauvage qui s'ajoute à un taux de mortalité plutôt élevé dans une famille a priori sans histoire.  Ecartée de l'enquête par un collègue ambitieux, Rebecka mène pourtant ses proches recherches et est amenée à se pencher également sur son enfance, une démarche difficile.  Entourée de son équipe habituelle, tenace et fidèle, elle ne cesse pourtant de creuser, n'hésitant pas à se mettre en danger, quitte à en payer le prix fort.

Au coeur de ce roman, une intrigue joliment ficelée qui trouve ses racines bien loin dans le passé, dévoilant ainsi des pans de l'histoire suédoise.  Le récit est prenant, alternant action dans le présent et relations au passé. 

Autres atouts de poids : la grande place accordée à la nature, omniprésente dans le quotidien de Rebecka et la carrure des personnages que l'auteur ne cantonne pas à leur seul rôle dans l'enquête.  Autour de Rebecka, les figures intéressantes sont nombreuses, en bien ou en mal d'ailleurs.  Ce mélange donne à ce roman policier une touche très originale et attachante, tout en ne gâchant en rien l'intrigue centrale.  Cette fois encore, un rendez-vous nordique très réussi !


tous les livres sur Babelio.com

lundi 28 août 2017

En septembre sur Bookenstock...

Pour ce mois de rentrée, Dup et Phooka reçoivent  Chloé Chevalier qui se prête au jeu des questions des blogueurs : de bons moments en perspective !  






Le rendez-vous est ici, j'espère vous y retrouver autour d'un de ses ouvrages.  Pour moi, ce sera: Véridienne, le premier tome des Récits du demi-Loup.  Billet à venir...

mardi 22 août 2017

Silo : Générations (Tome 3) d'Hugh Howey


Lecture en partenariat : merci au  Livre de Poche pour cette lecture passionnante !

 Le résumé de l'éditeur :

 À la suite d'un soulèvement, les habitants du silo 18 sont face à une nouvelle donne. Certains embrassent le changement, d'autres appréhendent l'inconnu. Personne n'est maître de son destin. Le silo est toujours sous la menace de ceux qui veulent le détruire. Et Juliette sait qu'elle doit les arrêter. La bataille pour le silo a été gagnée. La guerre pour l'humanité ne fait que commencer.

 Avis :

Condamnée au nettoyage, Juliette a survécu contre toute attente et est maintenant maire du Silo 18.  En s'appuyant sur son expérience à l'extérieur, elle cherche à amorcer le changement et à appréhender l'ensemble du projet dont les silos font partie.

 Tiraillée entre les réticences de ses concitoyens et les menaces des dirigeants à l'abri du Silo 1, elle a fort à faire pour les conduire vers une existence meilleure.

Voici donc la fin de cette trilogie post-apocalyptique (Silo et Silo origines) : la partie n'est pas encore gagnée pour Juliette et les siens, les événements s'enchaînent, convoyant leur lot de douleurs et de désillusions.  

 Dans le Silo 1, Donald et Charlotte Keene, victimes eux aussi du projet, cherchent à les aider de leur mieux, peu importe le prix à payer.  Ce ne sont que quelques-uns des personnages que l'on se plaît à suivre, d'un chapitre à l'autre, dans la noirceur de ce monde souterrain.

Cette fois encore, le plaisir est au rendez-vous, mélange d'espoirs et de tension en suivant les aventures des malheureux habitants des silos : la conclusion d’une série hautement addictive et attachante !

lundi 31 juillet 2017

Cœurs artificiels de Laura Lam

Lecture en partenariat : merci au  Livre de Poche pour cette lecture !

Le résumé de l'éditeur :

Élevées dans une secte refusant toute technologie, les sœurs siamoises Taema et Tila rêvent d’une vie libre. À seize ans, elles fuient à San Francisco, où elles sont séparées et dotées chacune d’un cœur artificiel.

Dix ans plus tard, Tila rentre un soir chez sa jumelle, terrifiée et couverte de sang. Elle est arrêtée pour meurtre – le premier commis par un civil depuis des années. Tila est soupçonnée de frayer avec le Ratel, organisation criminelle impliquée dans le trafic d’une drogue interdite. Une substance permettant d’assouvir les pulsions les plus violentes... dans les rêves. Taema a la possibilité de se faire passer pour sa sœur afin de l’innocenter mais, autrefois incapables de se mentir, les jumelles vont découvrir le véritable prix des secrets.

Avis 

Dans un San Francisco futuriste, le crime a disparu et bien sûr, les voitures volent.  Taema et Tila sont jumelles et siamoises : elles ont vécu coupées du monde jusqu'à l'âge de seize ans, lorsqu'elles ont rejoint la civilisation, leur unique chance de survie.

Séparées et vivant chacune grâce à un cœur artificiel, elles se sont bien intégrées à la société et mènent une existence a priori sans histoire.  Le soir où Taema découvre que sa sœur est accusée de meurtre, un fait devenu rarissime, elle n'hésite pas à lui venir en aide et à mettre sa propre vie en danger.

Coeurs artificiels combine science-fiction et enquête policière : Taema cherche à sauver sa soeur et endosse son rôle dans des recherches plutôt mouvementées.  Les chapitres reprennent ses aventures et alternent ensuite avec le récit de Tila qui détaille leur enfance et leur fuite vers le monde civilisé. 

Dans sa quête, Taema découvre un univers corrompu et manipulé : la violence a bien disparu mais la méthode est discutable.  Tout cela pose question et l'auteur met en lumière des thèmes comme l'addiction, les sectes, la disparition des crimes... ce qui donne de la densité au récit.  

J'ai de loin préféré les souvenirs d'enfance de Tila au récit au présent de l'enquête de Taema.  Je ne suis pas vraiment entrée dans l'univers mis en place par Laura Lam, ne ressentant pas d'empathie pour les jumelles et c'est donc sur une note en demi-teinte que je referme ce roman.


samedi 29 juillet 2017

Les quatre saisons d'Agathe d'Albane Devouge


Lecture en partenariat avec Babelio et les Editions Hors Collection: un grand merci !

La présentation de l'éditeur :

Fête du travail, Saint-Valentin, 1er avril... Tout est prétexte à des illustrations qui ne manquent jamais d'humour et abordent, avec légèreté, la solitude ou encore les soucis d'argent, la recherche d'emploi, ou tout simplement la perplexité que nos infrastructures nous inspirent la plupart du temps.

Avis :

En découvrant les quatre saisons d'Agathe, Albane Devouge nous invite à partager la vie et les pensées d'Agathe durant une année.  Une année faite de chômage, d'idées sympathiques, de mois un peu justes, d'aventures cocasses et de petits bonheurs partagés avec son poisson rouge, Rodolphe...  faute d'amoureux!

Le trait, vif et sensible, est rehaussé de touches de couleurs, avec une place de choix pour le rouge. Il s'allie bien aux propos incisifs et aux questions impertinentes de la jeune femme. Le ton se veut léger et optimiste : peu importent le climat ou les perspectives d'avenir, Agathe garde le sourire et cherche à le partager. 


L'enjeu est de taille mais Albane Devouge réussit à séduire le lecteur avec son style frais et poétique.  Pour prolonger cette cure de bonne humeur et découvrir d'autres aventures d'Agathe : L'agenda d'Agathe porte un regard pétillant sur le quotidien.